L'arche de paix, La diligence, Fabrice Moke

La diligence

L'arche de paix, La diligence, Fabrice Moke
Recherchons la volonté de Dieu avec diligence

La diligence est le fait d’agir avec empressement, assiduité et zèle. Elle s’oppose à la négligence, source de malédiction pour l’Homme. La diligence est aussi une qualité qui conduit à la prospérité.
La rigueur, la ponctualité, la persévérance sont des éléments constitutifs de la diligence, indispensable à la prospérité. Une personne diligente n’est jamais satisfaite, elle est toujours alerte et proactive. Elle ne se complaît pas dans un quelconque confort (sportif, militaire, entrepreneur).

Pour avancer avec Dieu, nous devons être diligents dans nos prises de décision, dans la compréhension et l’application de sa Parole. Nous allons illustrer par des exemples bibliques différents aspects de la diligence et les transposer dans notre quotidien.

Dans Marc 10:17, le jeune homme riche a manqué de diligence. Bien qu’il cherchait Dieu avec zèle depuis son enfance, il n’a pas su répondre promptement à l’appel de Jésus :”Vends tout […] puis viens et suis-moi”. Les bénédictions après lesquelles nous courons (réussite professionnelle, mariage, élévation dans l’église,…) ne nous donneront pas le salut. Souvent, nous mettons du temps à faire les choix nécessaires pour accéder à la vie éternelle. Soyons plutôt à la recherche de la bénédiction qui ne s’épuise pas.
“Mieux vaut 1€ éternel que 1000€ qui ne dureront pas” Fabrice MOKE.

En revanche, dans Exode 12:11, le peuple d’Israël a su faire preuve de réactivité dans l’obéissance aux instructions de Dieu. Ils devaient manger la Pâque à la hâte avant que l’ange de la mort ne frappe l’Egypte. Cette consigne avait pour but de les protéger du danger et s’inscrivait dans leur processus de délivrance. Cependant, ils ont manqué d’assiduité dans leur consécration à Dieu lorsque dans le désert ils ont fabriqué le veau d’or (Exode 32:1-14). Ainsi dans nos vies personnelles, nous devons être prompts à obéir aux instructions que Dieu nous donne, et rester fidèle dans leur exécution.

Dans Genèse 12, lorsque Dieu lui demande de quitter sa patrie pour un pays inconnu, Abram, par la foi, n’hésite pas à bousculer ses habitudes et son confort. Par la suite, Abram fait encore preuve de diligence face aux anges de Dieu (Genèse 18). Tous ses biens étant au service de Dieu, le fait d’être diligent lui a permis d’obtenir une promesse : celle d’avoir un enfant alors que sa femme Saraï était stérile et n’était plus en âge de concevoir.

Pour conclure, tout ce que nous possédons doit servir à notre quête du salut.

Pour vivre la vraie prospérité, recherchons avec diligence les intérêts du royaume de Dieu.

Fabrice Moke

About the author: adminarche

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.